À propos

AMOC.
Régimes nationaux de l’autochtonie

Ce carnet Hypothèse a pour vocation la diffusion de l’actualité et d’un certain nombre de production scientifique du projet CAPES-COFECUB “Les régimes nationaux de l’autochtonie”.

Ce projet de coopération scientifique entre équipes française et brésilienne vise à favoriser la constitution d’un collectif de recherche en sciences de la société (anthropologie), réunissant de jeunes chercheurs et des chercheurs confirmés autour d’un domaine de recherche aujourd’hui encore peu exploré de manière comparative.

Nos résultats seront le fruit de regards croisés émanant de deux traditions anthropologiques nationales (la française et la brésilienne) et reposerons sur une approche comparative, que nous estimons heuristique, relative à la production de l’autochtonie dans divers contextes nationaux aux Amériques et en Océanie.

Afin de mieux mettre en exergue les éléments d’analyse qui resteraient peu voire pas du tout visibles sans la comparaison et les possibilités de prise de recul qu’elle offre, tout en donnant toute sa place à la diversité empirique des situations américaines et océaniennes abordées, nous proposons trois axes de travail liés :

  • L’élaboration des savoirs scientifiques, anthropologiques, océanistes et américanistes qui s’attachent aux populations natives, conçus dans leur rapport à l’État, aux politiques publiques de gestion de l’altérité et aux théorisations de la nation.
  • Les variations historiques de la production, de la gestion de l’altérité et de l’identité, des statuts qui leur sont attachés au sein de l’État-nation, entre revendications et assignations identitaires, entre assimilationnisme et multiculturalisme.
  • Les articulations entre savoirs autochtones et patrimoines, entre représentations et politiques d’exhibition et/ou de patrimonialisation, aux relations entre politique et esthétique telles qu’elles émergent dans les situations postcoloniales.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search